Les besoins de la nouvelle maman oubliés?

On parle souvent (ben moi en tout cas!) des 6 semaines après l’accouchement, à quel point elles sont importantes pour le bébé, et à quel point pour lui ou elle, il se sent encore à l’intérieur de vous et la transition vers le monde doit se faire tout doucement. Ce qui explique son besoin de proximité, d’entendre votre voix tout près, de sentir votre odeur et votre chaleur 24h sur 24. Mais, la maman elle? Ces 6 semaines-là sont tout aussi cruciales, mais souvent oubliées, surtout ici, dans la culture occidentale.

En salle d’accouchement, j’ai côtoyé tellement de familles de cultures différentes, et chacune font les choses à leur façon, ce qui est totalement correct! Ce que je remarquais, c’était qu’il y avait des cultures qui encourageaient beaucoup le repos pour la maman. Qui lui faisaient tout plein de petits plats, qui l’aidaient vraiment beaucoup avec le bébé. Alors que dans d’autres cultures, la mère devait dès les premiers instants être remise sur pied et reprendre tout en main, incluant les soins au nouveau-né. Quand on s’arrête pour y penser, un accouchement est un évènement MAJEUR au niveau émotionnel ET au niveau physique. Le corps et l’esprit de la mère viennent de plonger à pieds joints dans la maternité, les organes ont vécu plein de déplacements, de réajustements, de déchirures parfois. Le corps a perdu des liquides biologiques. Un bébé est NÉ! C’est GÉANT comme évènement.

Et je suis portée à croire, par toutes mes expériences et celles dont j’ai été témoin, que quand on  »skip » ces semaines-là, soit parce qu’on a pas beaucoup de soutien, soit parce qu’on se met de la pression et qu’on croit qu’on devrait être top shape en 24h, soit parce qu’on se sent vraiment bien et qu’on a l’impression qu’on peut reprendre notre rythme de vie à 1000 à l’heure dès le retour à la maison, ça nous rattrape. En fatigue accumulée, en carences dans notre corps, en santé mentale. Je l’ai vu plusieurs fois, et c’est pour ça que je pense vraiment qu’il faut en parler plus et faire de notre mieux pour préserver la nouvelle maman durant les semaines qui suivent l’accouchement. Étroitement lié, beaucoup de gens sont de retour aux sources par rapport à l’accouchement physiologique, et les soins à la mère en post-partum devraient être cohérents avec cette lignée!

J’ai eu la merveilleuse chance d’avoir ma belle-maman à mes côtés après mes 3 accouchements. Elle restait avec nous entre 10-40 jours après la naissance de nos enfants et elle nous aidait à s’occuper des autres enfants et me cuisinait des repas frais. J’ai vraiment beaucoup de gratitude pour l’importance qu’elle aussi accordait à ses premières semaines-là, et ça a été un beau cadeau pour nous! Je vois aussi de plus en plus de familles qui reconnaissent de plus en plus l’importance de s’occuper de la mère et qui s’unissent pour faire de leur mieux pour aider à maintenir l’environnement externe équilibré (les tâches ménagères, la planification des repas, les autres enfants s’il y a lieu) et aider à préserver ce cocon maman-nouveau-né, tout en s’assurant qu’elle s’alimente bien pour mieux récupérer!

3 éléments importants pour une belle guérison et remise en forme pendant les 6 semaines après l’accouchement:

PS: 6 semaines, 40 jours, 4ème trimestre, vous pouvez l’appeler comme vous voulez, c’est généralement le temps considéré comme nécessaire pour la guérison et la récupération de maman. Instinctivement, après ces 6 semaines là souvent la femme se sent prête à affronter le monde avec bébé, ce qui est superbe, et naturel. Moi c’est vraiment comme ça que je me suis sentie!

  • Des soins post-partums particuliers: Être en retrait dans son intimité, garder son corps au chaud le plus possible, des bains et bains de siège, des massages aux huiles essentielles etc.
  • Le repos et le support: Demander de l’aide et ne pas perçevoir comme une faiblesse de faire appel à quelqu’un, mais plutôt comme beaucoup de courage et de belle volonté de pouvoir tout mettre en place pour s’unir à son nouveau-né calmement, à son rhytme, pour effectuer la plus belle et douce transition qui soit! Ça ca fera en sorte aussi d’aider la femme à se préparer au retour à une routine plus occupée en ayant assez d’énergie et de disposition physique et mentale pour traverser ça!
  • L’alimentation: Manger des aliments et repas qui sont chauds et faciles à digérer pour que le corps puisse se concentrer à réparer et restaurer les endroits qui en ont besoin, plutôt que de mettre toute son énergie dans la digestion. L’importance des repas ça peut tellement facilement être oublié parce que dû au manque de temps et à la nouvelle routine, on a souvent le réflexe, en plus d’avoir souvent plus faim qu’à l’habitude, d’attraper n’importe quoi sur le pouce (avouez que c’est vrai? T’as faim, tu n’as pas le temps ni la force pour cuisiner, donc tu attrapes n’importe quoi, je l’ai fait souvent aussi!). Mais s’il y a UNE chose que quelqu’un peut vous offrir ou faire pour vous qui ferait toute la différence, je vous répondrais que c’est les repas!

À retenir de tout ça, tout mettre en place (selon ce qui est POSSIBLE, selon nos ressources, selon les gens autour de vous) pour que vous puissiez être préservée pendant environ 6 semaines du train train de vie quotiden et du bruit mondain, tout en nourrissant votre corps de bons aliments. Si vous savez que vous n’aurez personne avec vous pendant cette période, il y a des ressources pour offrir du répit aux nouvelles mamans et j’ai plein de trucs pour vous aider à préparer les premières semaines à l’avance! J’en partagerai dans un prochain article si ça vous intéresse!

Ah pis j’ai aussi le goût de vous parler de tous les aliments à prioriser dans la préparation de repas en post-partum, dans un autre article je pourrai le faire aussi!

Bisous <3

Retour au blog